Les Garceau de nobles meuniers

 

 Les moulins à farine, à carde et à scie

 

Descendant de Joseph Garceau et de Marguerite Rivard dit Laglanderie

Joseph-Calixte-Euchariste Garceau, prendra possession des biens de son père en 1847,

c’est à dire les moulins de la rivière aux Glaises à Pointe du Lac.

 

Déjà marié à Mathilde Lesieur dit Desaulniers, il habitera jusqu’en 1890,

le moulin à farine construit en 1818 par M.Augustin Dufresne,

et acheté par la suite en 1820 par Joseph Garceau le père d' Euchariste.

En plus du moulin à farine, il possède aussi le moulin à carde bâtit en 1817,

ainsi que le moulin à scie construit par un certain M. Magnan .

 


 

 

Euchariste, homme à la moustache garnie, qui lui donne l'allure digne et austère.

Il se révèle un véritable homme d'affaire,

car en plus de faire fonctionner les moulins de la rivière aux Glaises avec son fils aîné François-Xavier,

Euchariste, cet authentique meunier achète, le 23 juillet 1875 de M.Arthur Lesmerise,

un deuxième moulin en faveur de son fils Thomas,

celui de la rivière aux Sables situé à Pointe-du-Lac,

Thomas en restera le propriétaire pendant 28 ans.

 

 

En 1903, Thomas se portera acquéreur du moulin Seigneuriale de la rivière St-Charles à Pointe-du-Lac.

Il opéra avec son fils Zoël, tout en cédant à son fils le p'tit Thomas celui de la rivière aux Sables,

qui fût détruit par le feu vers la fin des années 40.

 

 

Zoël Garceau

 

Le moulin de la rivière St-Charles sera vendu en 1927

aux frères de l'Instruction Chrétienne de Pointe-du-Lac.

  


   

Trois moulins auront opérés pendant un quart de siècle à la Pointe-du-Lac,

appartenant tous à la même famille Garceau.

 

Calixte-Euchariste Garceau, ~~Le moulin de la rivière aux Glaises.

François-Xavier Garceau, ~~~ Le moulin de la rivière aux Glaises.

Thomas Garceau (père), ~~~~ Le moulin de la rivière St-Charles.

Thomas Garceau (fils), ~~~~~ Le moulin de la rivière aux Sables.

 

 


 

 

François-Xavier Garceau, lèguera à son tour à deux de ses fils,

Alfred et Paul-Emmanuel, les moulins de la rivière aux Glaises à Pointe-du-lac.

 

Après la mort de Paul-Emmanuel en 1948,

son fils Henri prend la relève avec son oncle Alfred Garceau

qui le cédera à son tour à son fils Gilles.

 

En 1968, le moulin à farine de la rivière aux Glaises est démoli,

seul le moulin à scie fonctionnera.

 

Moulin à scie rivière aux Glaises

En 1974, Gilles Garceau vend sa maison et ses dépendances à

Gaston Garceau fils de Paul-Emmanuel.

Deux des fils de Gaston, Pierre et Denis,

travailleront avec leur oncle Henri au moulin à scie jusqu'a la fermeture finale en 1986.

 

 

 

        La clientèle moins nombreuse, la maturité des machineries et des lieux,

l'âge des travailleurs ont fait en sorte que les meules du moulin à farine ne chantent plus leur refrain.

     

      Le son régulier des turbines et le chant strident de la scie du moulin se sont arrêtés depuis des années.

Seul le bruit de la chute, nous ramène à ces temps anciens, témoin du passage de ces fières meuniers de père en fils.

         

      Malgré que cette lignée de meuniers est éteinte, les gens se souviennent et parlent encore avec respect du moulin des Garceau.

 

 

 

 

 

 

Découvrez la descendance de Calixte-Euchariste Garceau

 

¼

Euchariste Garceau 

 

 

 


Pour ce qui est de la source de mes informations au sujet des moulins est tiré du livre " Pointe du Lac , au pays de Tonnancour "  du  Frère Emmanuel Brissette .